IAA. Alsa ose la rupture sur le fait-maison

11/03/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

A l'heure où les desserts à préparer marquent le pas, Alsa, n°1 de ce segment en GMS, profite de la tendance « fait maison ». La marque d'Unilever ouvre ainsi de nouveaux segments en s'attaquant au dessert le plus consommé des Français, le yaourt, et à leur dessert préféré, la glace. Baptisés « Mon Yaourt Maison » et «  Ma Glace Maison », le premier mise sur le grand retour de la yaourtière (à l'instar de la machine à pain), le second est à réaliser sans sorbetière.

Décryptage : Les Français renouent avec leurs casseroles et aiment impressionner famille et amis par « leurs » recettes. Plus qu'une simple conséquence de la crise économique qui force les consommateurs à revoir leur budget, cuisiner à la maison devient une partie de plaisir. Mais le rythme de vie effréné oblige à quelques raccourcis culinaires... Différentes marques ont saisi le créneau : utilisant des adjectifs possessifs dans le nom du produit, elles simplifient la préparation tout en donnant l'impression au consommateur de s'approprier la recette.

Quelques exemples : « Mes légumes à Poêler » ou « Mes légumes Vapeur » de Florette ; « Mes Gateaux autour des fruits » d'Impérial ; « Ma purée » de Mac Cain ; « Mon pain d'épices » de Brossard.

Sources

"Yaourt et glace fait-maison avec Alsa". Linéaires, Février 2010

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Boisson "anti-énergétique" : le design inspirant de la boisson relaxante Slow Down

Le 15/01/2018

Le temps n’a jamais été une denrée si rare et si précieuse. Le design packaging de la boisson “anti-énergétique” SLOW-DOWN affiche un couple produit/pack percutant, des marqueurs forts d’un retour à une "slow-attitude" pour renforcer un positionnement "No-Stress"…



Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.