IAA. L’Eco Pack de Danone : échec d’une "nouveauté supposée tactique"…

17/02/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Danone, grande marque à l'image premium, a tenté d'investir le segment du low-cost pour contrecarrer la crise. Mais ce fût un échec cuisant...

Si le groupe préfère rejeter la faute sur les distributeurs (qui n'auraient pas joué le jeu), les raisons de cet échec semblent plutôt liées au produit lui-même : la qualité est dégradée, le grammage diminué, le packaging négligé et stigmatisé « low-cost ».

Décryptage : Les yaourts marquent le pas depuis deux ans (-5,8% en volume), d'où la nécessité d'innover. Pas si facile dans un secteur banalisé...

La crise a renforcé le poids du prix dans les critères d'achat, mais l'heure est plus que jamais aux valeurs sûres. Cette innovation de Danone est bien éloignée de ce que recherche le consommateur : le produit a perdu de "la valeur". Le shopper version 2010 décrypte les étiquettes, il rejettera l'abus d'additifs ou un produit dont il doutera de la qualité. Il compare les prix au kg et comprendra vite la feinte sur le grammage. Enfin, il ne veut surtout pas être catégorisé au travers de ses achats.     

Sources

Le yaourt low-cost de Danone a fait splash, Capital, Février 2010

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Concours Givaudan : "Quand le végétal nous régale !"

Le 22/03/2018

Jeudi 15 mars se tenait la 13 ème édition du concours Givaudan en partenariat avec la licence professionnelle DRACI. "Quand le végétal nous régale" était le thème choisi par Givaudan illustrant par la même occasion les réflexions du groupe quant à la végétalisation de l'assiette et leur programme "Plant'Attitude".

Centrale d'Achat des Artisans Alimentaires de l'Ouest

C3AO : Une Centrale d'Achat des Artisans Alimentaires de l'Ouest

Le 22/03/2018

Dédiée aux professionnels de l’artisanat alimentaire, cette centrale d’achat a pour mission de négocier régionalement les achats des artisans bretons (épicerie, crèmerie, surgelés, emballage, énergie,…), avec un objectif de 10 à 20% d’économies.

Les nouveaux outils promotionnels : au lieu d'offrir du prix, offrons des solutions…

Le 08/02/2018

Les enseignes utilisent souvent le levier de la promotion ponctuelle pour se démarquer de leurs concurrents, avec des remises faisant parfois grand bruit… En anticipation du projet de loi limitant les promotions sur les produits alimentaires, certaines marques avaient déjà imaginé de nouvelles façons de présenter les promotions.