La Smart électrique sera produite en Lorraine

10/02/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le constructeur allemand Smart, filiale du groupe Daimler, a choisi de produire son modèle électrique Fortwo ED (electric drive) à Hambach en Moselle, dont la commercialisation est prévue en 2012.

Il semblerait que le site français ait été choisi pour deux raisons principales :

  • le Conseil Régional Lorrain et les élus locaux ont choisi de faire de réels efforts financiers en faveur du constructeur. En effet, le Conseil Régional a officialisé début janvier une aide de 900 000€ à Smart France.
  • L'Etat aurait accordé à Daimler au mois de novembre 2009, une "prime à l'aménagement du territoire" de 1,5 millions d'euros. Cette prime, considérée par certains comme une "prime à la décision" pour le constructeur, représente environ 15 % de l'investissement total prévu par Daimler sur le projet de fabrication de la Smart électrique.
Autre raison possible, selon un discours officiel du chef de l'Etat, la suppression de la taxe professionnelle aurait largement orienté la décision de Daimler.

La fabrication de ce véhicule devrait permettre de créer 134 emplois à l'usine intégrée de Hambach, qui emploie au total 1 800 salariés répartis entre le constructeur et ses sous-traitants dont Magna Chassis, Continental et ThyssenKrupp. 140 000 véhicules sont sortis de l'usine en 2008.

Le succès que la Smart Fortwo ED est essentiel pour la survie du site lorrain.

Avec sa filiale Car2Go, la Smart Fortwo ED pourra compter sur le marché de l'autopartage. Encore en expérimentation dans la petite ville de Ulm en Allemagne, Daimler vise avec Car2Go le marché des grandes métropoles; le groupe a notamment laisser entendre qu'il ambitionnait de conquérir New York à travers son service d'autopartage Car2Go et sa Smart Fortwo ED.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.