Distribution. L’équilibre alimentaire à la cantine, une opportunité pour industriels et sociétés de restauration collective

27/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Dans le cadre du PNNS, les recommandations nutritionnelles émises par le GEMRCN (Groupe d'Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition) ont été transposées en un texte réglementaire. Ce texte précise les exigences quant aux apports recommandés des différents groupes d'aliments. Ces nouvelles exigences constituent un enjeu pour les industriels qui devront retravailler certaines recettes, revoir certains grammages. Un enjeu également pour les grandes entreprises de restauration collective qui pourraient se voir concéder une partie de la restauration scolaire jusqu'ici en majorité autogérée.

Décryptage : L'obésité touche aujourd'hui 10% des enfants. Pour enrayer cette « épidémie », il est important de modifier en profondeur certaines habitudes alimentaires à la maison comme en collectivité (environ 60 % des enfants de 3 à 17 ans prennent au moins trois repas par semaine à la cantine). Mais les préférences des enfants s'orientent vers des produits plutôt caloriques. Il s'agira donc, certes d'améliorer les qualités nutritionnelles des menus, mais sans négliger les qualités organoleptiques.

A noter l'initiative de Bègles ou Millau qui ont signé la charte haute qualité alimentaire (HQA) en restauration collective de l'association Slow Food France (mouvement s'opposant à la standardisation des goûts) : leurs cantines ont enregistré une hausse de fréquentation de 10% à la rentrée 2009.
Sources

"La nutrition bientôt obligatoire dans les cantines scolaires, une carte à jouer pour les industriels", RIA, janvier 2010

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".

Miel et naturalité : une nouvelle façon de sucrer.

Le 07/02/2017

Le repli de la consommation de sucre et d'édulcorants profite aux solutions perçues comme plus naturelles comme le sirop d'agave, d'érable ou le miel. Et pour répondre à cette demande grandissante l'offre s'étoffe, les usages se diversifient… Point à date sur le miel qui poursuit sa progression amorcée il y a plus de 15 ans.