IAA. Greenext et l'affichage des "profils CO2".

26/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Créée en 2006, la société Greenext a développé une base de données comprenant le profil CO2 de 500 000 produits sur la totalité du cycle de vie. L'objectif était de donner aux clients l'impact carbone de leurs achats en regardant les étiquettes en rayon et en ayant la somme totale des émissions carbone sur leur ticket de caisse. Deux grandes enseignes, Casino et Leclerc, se sont engagées dans la démarche avec Greenext.

L'affichage carbonne sera obligatoire à partir de 2011. C'est un enjeu stratégique fort pour les IAA qui vont pouvoir se positionner sur l'empreinte carbone dans leur environnement concurrentiel en mesurant le choix de leurs approvisionnements, de leurs emballages, de leurs procédés de conservation... Ce sera aussi un nouvel axe de différenciation pour les enseignes de distribution.

 

Décryptage : Selon Greenext, seulement 1/3 des chefs d'entreprise sont vraiment au fait de la législation à venir. Sur ce point les distributeurs risquent de marquer une nouvelle fois leur avance en imposant cet affichage dans leurs rayons. Poussé par tout ce "florilège" de mesures environnementales, le consommateur va progressivement être sensibilisé à ce nouveau critère de choix. Reste à savoir à quel moment il pèsera vraiment dans l'acte d'achat...

Sources

"Le critère carbone va créer de la différenciation", Linéaires, Janvier 2010. "Greenext met les "profils CO2" en compétition, Le Manager de l'alimentaire, Décembre/Janvier 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...