IAA. Greenext et l'affichage des "profils CO2".

26/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Créée en 2006, la société Greenext a développé une base de données comprenant le profil CO2 de 500 000 produits sur la totalité du cycle de vie. L'objectif était de donner aux clients l'impact carbone de leurs achats en regardant les étiquettes en rayon et en ayant la somme totale des émissions carbone sur leur ticket de caisse. Deux grandes enseignes, Casino et Leclerc, se sont engagées dans la démarche avec Greenext.

L'affichage carbonne sera obligatoire à partir de 2011. C'est un enjeu stratégique fort pour les IAA qui vont pouvoir se positionner sur l'empreinte carbone dans leur environnement concurrentiel en mesurant le choix de leurs approvisionnements, de leurs emballages, de leurs procédés de conservation... Ce sera aussi un nouvel axe de différenciation pour les enseignes de distribution.

 

Décryptage : Selon Greenext, seulement 1/3 des chefs d'entreprise sont vraiment au fait de la législation à venir. Sur ce point les distributeurs risquent de marquer une nouvelle fois leur avance en imposant cet affichage dans leurs rayons. Poussé par tout ce "florilège" de mesures environnementales, le consommateur va progressivement être sensibilisé à ce nouveau critère de choix. Reste à savoir à quel moment il pèsera vraiment dans l'acte d'achat...

Sources

"Le critère carbone va créer de la différenciation", Linéaires, Janvier 2010. "Greenext met les "profils CO2" en compétition, Le Manager de l'alimentaire, Décembre/Janvier 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.

"Nous, épiceries anti-gaspi", prochaine ouverture à Rennes !

Le 29/03/2018

Face à l'engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, les initiatives se multiplient. Deux entrepreneurs engagés, Vincent Justin et Charles Lottmann, lancent un nouveau circuit de distribution permettant aux fournisseurs de vendre leurs produits déclassés et invendus dans l'enseigne "Nous".

Sans pesticide, sans insecticide, zéro résidu ou sans traitement après récolte... A chacun sa promesse.

Le 15/03/2018

Les pesticides occupent aujourd'hui une large place dans les débats… Encouragées par les considérations des consommateurs toujours plus inquiets et une actualité qui renforce la défiance, les filières ont déjà pris les devants. Pommes de terre, tomates et autres fruits et légumes font le choix de logos impactants pour se différencier en linéaire.