Consommation. Les « mood foods », des enjoliveurs d’humeur ?

26/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

«Il existe un lien étroit entre l'alimentation et l'humeur», nous dit la société de conseil Alcimed. La société japonaise, Ezaki Glico, a mis sur le marché, dès 2005, du lait chocolaté  enrichi en acide gamma-aminobutyrique, un acide aminé supposé anti-stress. Depuis, les lancements de produits vont bon train puisque le nombre de nouveaux produits a quadruplé entre 2005 et 2009. Les asiatiques gardent le monopôle sur ce marché mais des européens tels Nestlé y investissent.

Pour le moment, aucun avis positif n'a été rendu sur ces allégations, probablement par manque de preuves scientifiques.

Décryptage : Quel est l'avenir des «mood foods», ces compléments alimentaires supposés influencer nos émotions ? En période de crise, avec un moral en berne, les consommateurs peuvent être en quête « d'ingrédients - joie de vivre », type sérotonine, ginseng ou guarana...

Mais les autorisations délivrées par l'EFSA (Agence européenne de Sécurité des Aliments) restent très limitées. Qu'en sera-t-il sur ce segment de marché, jugé pourtant prometteur, pour lequel il n'existe «aucune définition exacte» ? Les enjoliveurs d'humeur devront- ils rester très scientifiques et exclusivement vendus en pharmacie ?

Sources

Alcimed fait le point sur les prometteurs "mood foods", RIA, Décembre 2009

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Nouveau circuit de distribution pour une huile alimentaire...

Le 17/04/2018

Initiatives gouvernementales, comportement des consommateurs et reformulation des aliments, les industriels s'engagent dans la modification des recettes selon le tryptique "moins gras, moins sucré, moins salé". Présente dans les cuisines centrales depuis les années 90, Lipifluid arrive sur le marché via les pharmacies.

Une alimentation plus végétale ? Quels impacts nutritionnels ? Quels leviers de communication ?

Le 05/04/2018

Le consommateur tend à associer le "tout végétal" au "super sain", ce qui mène à des incohérences entre un positionnement "healthy" et des formulations qui ne le sont pas forcément. Ainsi, pour ne pas générer d'achat déceptif, l'industriel doit réfléchir son produit dans ce sens... Place aux ingrédients sains, simples et naturels.

Erbology : quand les plantes rares prennent le pouvoir !

Le 07/03/2018

Chez Erbology, jeune société Londonienne, les plantes rares ont la cote ! Sélectionnées pour leurs propriétés nutritionnelles, elles portent naturellement toute une symbolique de naturalité, de relaxation et de bien être … et s’intègrent pleinement dans la définition d’un style de vie sain !