350 millions de dollars pour Better Place

26/01/2010 (modifié le 26 janv. 2010)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Better Place vient d'annoncer avoir réalisé une levée de fonds de 350 millions de dollars (247 millions d'euros) et donne à l'entreprise une valeur estimée à 1,25 milliard de dollars.
Les investisseurs qui ont participé à cette levée de fonds sont en premier HSBC (à hauteur de 125 millions d'euros), puis Morgan Stanley Investment Management, et Lazar Management.
HSBC va donc prendre 10% du capital de la société et faire entrer son responsable des opérations financières mondiales, Kevin Adeson, au sein du comité de direction.
L'opération devrait être bouclée au cours de ce premier trimestre 2010 et devrait permettre à Better Place d'assurer sa crédibilité auprès de partenaires potentiels, mais surtout d'assurer son avenir avec Renault, à 15 mois du déploiement de la ZE Fluence en Israël et au Danemark.

A lire également

Voiture connectée : ZOOM sur Intel et le rachat de Mobileye

Le 17/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons l'impact du rachat de Mobileye par Intel dans l'environnement de la voiture connectée.

Voiture connectée : qui gagnera la bataille ? Cartographie ? ADAS ? Constructeurs ? - ZOOM sur Mobileye & HERE

Le 10/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons les liens tissés par Here, pour la cartographie, et Mobileye, pour la capture de l'environnement du véhicule.

Décret - Véhicules à faibles et très faibles émissions : Quels véhicules sont concernés ? Où ? Quand ?

Le 23/02/2017

La législation française en matière de définition des véhicules propres évolue dans le cadre d'une procédure voulue plus transparente. Après une consultation publique par le Ministère de l'Environnement (MEEM), les décrets qui définissent les véhicules à faibles et à très faibles émissions sont sortis.