Mobilité : Orange Labs prépare le véhicule de demain

25/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Quelque soit le mode de propulsion (électrique, hybride ou hydrogène), le véhicule du futur sera communicant. Orange travaille depuis plusieurs années pour pouvoir proposer de véritables solutions de communication aux constructeurs. La stratégie de l'opérateur est de fournir un service "sans coutures" à son client en assurant la continuité de service ("at home - on board - on the move"); mais c'est aussi de part son savoir faire de prendre part à la transformation de la voiture en objet communicant, possédant sa propre carte SIM et en lien "machine to machine" avec son environnement.


 
La "box WIFI" embarquée

Les clients d'Orange prennent la voiture et souhaitent y retrouver leurs services habituels de communication "comme à la maison". C'est en particulier vrai des jeunes générations pour qui la voiture n'est plus perçue comme un instrument de liberté et que les constructeurs souhaitent reconquerir. Dès 2008, Orange a annoncé des produits pour favoriser la communication dans les véhicules, en particulier la flybox : un modem routeur qui permet de connecter jusqu’à 4 pc en WIFI au sein d’un même véhicule. Orange est allé plus loin en donnant sa vision de la voiture du futur : le conceptcar Katana, dont le tableau de bord a été designé par l’école Sbarro de Montbéliard, accueille les futurs outils et services de communication multimédia.

Alcatel Lucent et Toyota ont de leur coté conçu le programme "LTE Connected Car" avec d'autres partenaires éditeurs de contenus. La Prius en test exploite les possibilité des réseaux de 4ème génération (4G et LTE) avec notamment le développement de contenus spécifiques pour chacun des passagers.


Ancre retour

 
La voiture connectée

Au delà du besoin d'assurer la continuité des services de communication dans la voiture, l'automobile devient elle même un objet communicant ouvrant la voie à de nouveaux services (en matière de sécurité, d'aide à la conduite, de service de  maintenance...). Orange travaille avec Heuliez et Michelin sur la voiture électrique communicante, en particulier dans le cadre du projet ForeWheel (labellisé « voiture décarbonée » par l’Etat), qui consiste à réaliser des démonstrateurs de véhicules électriques particulièrement innovants. La Will du projet est une voiture 100% électrique et 100% connectée. Utilisant la technologie « Active Wheel » de Michelin pour la motricité électrique, le programme fait une place importante à la sécurité et aux usages grâce aux nouveaux outils de communication et systèmes embarqués.

Ancre retour

 
Premières applications dans le transport en commun

C’est dans le domaine du transport collectif, que les premiers tests vont avoir lieu. En effet, en novembre dernier, Orange Business Services lance une nouvelle solution de communication en temps réel pour le secteur des transports en commun : géolicalisation des véhicules, amélioration de la sécurité (alertes vidéos), détection et résolution de dysfonctionnement à distance, mais également vis à vis des utilisateurs (horaires, trafic, accès Internet, jeux et vidéo,…).
Orange a choisi Véolia pour expérimenter un système de WIFI embarqué sur 2 lignes de bus, dans les Yvelines et les Hauts de Seine.

Ancre retour

 
Changer de rythme

Dans la mutation de l'automobile vers le véhicule "connecté" les opérateurs de téléphonie mobile comme Orange seront des acteurs incontournables en particulier pour gérer la multimodalité dans laquelle le téléphone portable sera l'outil central. Les constructeurs automobiles ont bien compris cet enjeu et multiplient les expérimentations souvent en partenariat avec ces opérateurs. Afin de se rapprocher de l'électronique grand public où le rythme d'évolution des applications (tous les 6 mois) et des matériels (tous les 18 mois) est très éloigné du rythme de conception d'une automobile (3 ans), les enjeux de standardisation sont aujourd'hui prioritaires pour rendre la voiture plus ouverte aux contenus extérieurs tout en garantissant sa sécurité de fonctionnement.

 


Ancre retour

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.