Consommation. Fruits prédécoupés en sachet.

18/01/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

« Mange au moins 5 fruits et légumes par jour... ». D'énormes efforts publicitaires ont été déployés pour convaincre nos bambins. Mais nul ne s'était interrogé sur le frein à cette consommation, notamment sur les pommes (ou les poires) présentes sur les étals toute l'année et à des prix abordables. En proposant des quartiers de fruits, emballés, prêts à consommer, la société Crudi a eu un réel succès auprès d'un panel de collégiens : 28% des jeunes finissent la pomme proposée entière contre 97% si elle est prédécoupée, en sachet. Ce n'est donc pas le fruit lui-même qui déplait mais sa consommation qui n'est pas aisée (surtout pour les enfants, davantage s'ils possèdent un appareil dentaire).

Décryptage : Emporter une pomme dans son cartable n'a rien de « fun » ; croquer ce fruit est compliqué pour des petites mâchoires.  Pourtant le frais et croquant est très apprécié par les enfants et adolescents. En inscrivant ce dessert dans la tendance snacking,  il s'en trouve rajeuni et peut tout à fait remplacer les biscuits, fruits secs et autres snacks "trop gras, trop sucrés, trop salés". Voilà un excellent moyen d'associer nomadisme et exigences du PNNS !

Marché cible : enfants et adolescents

Sources

Fabrègues craque pour Crudi !, DAmag, Décembre-janvier 2010

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Du "ready to cook" dans l'univers carné

Le 22/09/2017

Dans un contexte de marché peu favorable, entre la méfiance envers les filières animales, la végétalisation de l'alimentation, les industriels de la viande doivent repenser leur offre pour répondre aux attentes du consommateur. A l'instar de Tönnies, Socopa se positionne sur le "Ready to cook", version porcine.

FeedItBag ou la seconde vie "green" du sac de course

Le 13/07/2017

Une opération de la chaîne de supermarchés allemande Edeka propose des sacs de course à double usage permettant de faire pousser des légumes. Le sac plastique reste néanmoins, dans l’imaginaire collectif, le premier symbole de pollution... L’usage émotionnel associé au FeedItBag réussira t’il à contourner cette forte représentation ?

[...]

Des huîtres "originales"...

Le 09/06/2017

Suite à un concours " l'huître sort de sa coquille", une idée émerge chez Johan Leclerre, MOF cuisinier 2007 et chef du restaurant La Suite à la Rochelle : vendre à ses pairs des huitres décoquillées. Distribuées chez Métro, ou par Chronopost via une commande sur le site, les huitres.0, séduisent les restaurateurs. A quand le B to C?