Perspectives d'évolution du nombre de personnes dépendantes et croissance du marché

Le 15 janvier 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Une note du Centre d'analyse stratégique de fin 2009 présente les perspectives d'évolution de la population âgée à l'horizon 2050. Un pic de croissance est prévu pour les années 2020-2025. Le marché des technologies pour l'autonomie reste donc en devenir. avec des perspectives variables selon les technologies et des facteurs autres démographiques.

Le Centre d'analyse stratégique (CAS) est un organisme créé en 2006, rattaché au Premier Ministre, dont la mission est d'éclairer le Gouvernement dans la définition et la mise en œuvre de ses orientations économiques et sociales.

Dans une publication récente intitulée Les technologies pour l'autonomie : de nouvelles opportunités pour gérer la dépendance ? (note de veille n°158, décembre 2009) le CAS montre quels sont les atouts mais aussi les limites des gérontechnologies, pour conclure sur la nécessité d'associer technologies et approche humaine dans le traitement de la dépendance.

Nous souhaitons ici nous arrêter sur les hypothèses d'évolution de la population française qui introduisent la note du CAS. En effet l'évolution attendue de la population au cours des années à venir constitue un paramètre important dans l'estimation du marché des technologies pour l'autonomie et ses perspectives de croissance.

Les chiffres auxquels se réfère le CAS sont principalement issus de l'étude Projections de population 2005-2050 pour la France métropolitaine (Insee 1ère n° 1089, juillet 2006).

Cette étude de l'Insee présente un scénario dit "central" (ou "tendanciel") qui prolonge jusqu'à 2050 les tendances observées par le passé : un indicateur de fécondité de 1,9 enfant par femme ; un âge moyen de maternité se stabilisant à 30 ans ; un solde migratoire de +100.000 personnes par an, également réparti entre hommes et femmes ; enfin une espérance de vie de 89 ans pour les femmes et 84 ans pour les hommes.

L'Insee précise que l'évolution de la fécondité, de la mortalité et des migrations à long terme est incertaine. Toutefois les différentes variantes possibles (fécondité haute ou basse, mortalité haute ou basse, migration haute ou basse) ne remettent pas en cause le vieillissement général de la population qui est inscrit dans la pyramide des âges.

Ainsi l'Insee nous apprend que d'ici 2050, la part des plus de 75 ans dans la population pourrait doubler, passant de 8 % à plus de 15 %. Le tableau ci-dessous détaille ces prévisions.

 Echéances

 Population française totale

 Population française âgée de plus de 75 ans

 

 Nbre (en milliers)

 %

 Nbre (en milliers)

 2010

62 302

 8,8

5 482 

 2015

 63 728

 9,1

 5 799

 2020

 64 984

 9,1

 5 913

 2025

 66 123

 10,5

 6 943

2030

 67 204

 12

 8 064

Selon ce scénario, la population française âgée de plus de 75 ans augmentera 9 fois plus sur la période 2020 à 2025 (+ 1.030.000 personnes) que sur la période 2015 à 2020 (+ 114.000 personnes).

Le CAS en conclut que "le nombre de personnes dépendantes atteindra un premier pic à partir de 2020-2025, en raison de l'arrivée à l'âge de la grande vieillesse des premières générations nombreuses du baby-boom, et devrait se maintenir à un niveau élevé jusqu'en 2050-2060."

Plus précisément, sur une population de près de 7 millions de personnes âgées de plus de 75 ans en 2025, le CAS estime que 1.400.000 se trouveront alors en situation de forte dépendance (on en compte aujourd'hui 1 million).

Ces prévisions démographiques ne peuvent être ignorées des entreprises qui misent sur l'augmentation de la demande en produits et services pour l'autonomie : compte-tenu du vieillissement inéluctable de la population la demande va croître, mais le rythme de la croissance est aujourd'hui modéré, et c'est vraisemblablement à partir des années 2020 que la croissance va s'accélérer.

Hormis l'aspect démographique, les facteurs qui ont et qui auront une incidence sur l'évolution du marché dans les années et décennies à venir sont principalement :

1°) la réponse des pouvoirs publics à la question du financement des retraites et de la dépendance

2°) les contraintes et opportunités réglementaires et normatives

3°) l'innovation technologique et la rupture plus ou moins forte qu'elle introduit dans l'offre

4°) enfin l'adéquation plus ou moins grande entre l'offre et la demande. En effet c'est par leur capacité à concevoir des solutions adaptées à la demande des particuliers comme des professionnels, en associant approche technologique et approche humaine comme le préconise le Conseil d'analyse stratégique, que les entreprises spécialisées dans les produits et services pour l'autonomie réussiront demain à s'imposer sur ce marché en devenir.

Encore faut-il préciser que les perspectives de marché sont variables selon les technologies dont on parle : domotique, aides techniques pour la motricité, outils de communication ou d'assistance robotique, pour chacune de ces solutions les facteurs favorables comme les freins au développement du marché varient. On trouvera une analyse intéressante à ce sujet dans le rapport du cabinet ALCIMED cité en référence ci-dessous.

Sources

[[http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1089®_id=0][Projections de population 2005-2050 pour la France métropolitaine]] (Insee 1ère n°1089, juillet 2006)
#
#
[[http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/NoteVeille158.pdf][Les technologies pour l’autonomie : de nouvelles opportunités pour gérer la dépendance ?]] (Centre d'analyse stratégique, note de veille n° 158, 2009)
#
#
[[http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/RAPPORT_OFFICIELvf.pdf][France 2025, diagnostic stratégique]]. Travaux du groupe "Risques et protection" (Centre d'analyse stratégique, 2008)
#
#
[[http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1227/publi_pdf2_fr_431.pdf][Le baby-boom : suite et fin]] (INED, revue "Population et sociétés", n°431, février 2007)
#
#
[[http://www.agence-nationale-recherche.fr/documents/uploaded/2007/Rapport_final_ALCIMED_ANR_CNSA_VF2.pdf][Étude prospective sur les technologies pour la santé et l’autonomie]] : étude effectuée à la demande de l’Agence nationale de la recherche et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. ALCIMED (2007). Voir en particulier les pages 95 à 122.
#
#

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.