RHD. Evolutions, mutations et perspectives 2012.

17/12/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Synthèse d'une étude réalisée par Gira Foodservice.


 
Les raisons du transfert vers le Hors Domicile

La progression du taux d'activité des femmes

Il est passé de 55 % en 1980 à 66 % en 2008 avec pour conséquence un temps alloué aux repas réduit et des modalités de préparation et de consommation simplifiées.

L'allongement du temps de trajet domicile travail

En 30 ans la distance de trajet domicile/travail est passée de 15 km à 22 km et de 28 minutes à 47 minutes avec, là aussi, une baisse du temps alloué à l'alimentation.

La concentration des emplois

En 30 ans, les 10 premières aires urbaines sont passées de 27 à 40 % des la concentration des emplois entraînant le développement de l'offre de restauration.

La tertiarisation de la société

En 30 ans les emplois tertiaires ont progressé de + 25 % et les emplois industriels ont chuté de - 35 % avec pour conséquence un moins grand accès à une « cantine » d'entreprise et la nécessité de développer des solutions alternatives de restauration.


Ancre retour

 
Les grandes mutations de la RHD

On mange de moins en moins cher

Entre 2004 et 2008, les formules économiques ont gagné 3 points de part de marché au détriment des formules de 12 à 30 € dont la part de marché régresse de l'ordre de 1 % par an.

On mange de plus en plus fonctionnel

En RHD le déjeuner représente 67 % contre 33 % pour le dîner. En 2004 on était à 65/35. Entre 2004 et 2008 toujours, le nomadisme a gagné 2 points et le snacking 4 points de part de marché. 

On mange de plus en plus vite

Le temps passé dans une structure de restauration est perçu comme un temps subi et non comme un temps qualitatif. Le temps moyen d'un repas est passé de 37 minutes en 2004 à 33 minutes en 2008.

On mange de mieux en mieux

Le consommateur surveille son alimentation et aspire à manger mieux. Il est concerné par les messages nutritionnels et tend à se culpabiliser. Il est sensibilisé par le développement durable et aspire à avoir une consommation éthiquement responsable.


Ancre retour

 
Les perspectives positives 2012

La restauration rapide moderne va poursuivre son développement avec un foisonnement de nouveaux concepts

Bio-food, Fast-good, fast-premium, pasta-food, liquid-food, ethnic-food

La restauration à thème devrait rencontrer des trends positifs

Concepts forts constituant une activité loisirs à part entière. Dépaysement culinaire ou culturel, inédit, surprise, aventure : les restaurants loisirs doivent apporter une dimension à connotation émotionnelle forte.


Ancre retour

 
Pour en savoir plus

Document Gira Foodservice


Ancre retour

A lire également

Restauration commerciale, chiffres clés et tendances 2017

Le 28/05/2018

La reprise économique, l'absence d'attentats, et donc le redémarrage du tourisme international associé au "dynamisme des chaînes" redonnent de l'embellie au secteur. En pleine métamorphose, la restauration commerciale trouve de nouvelles opportunités axées notamment sur la digitalisation, les nouveaux lieux de consommation, de nouveaux segments...

Le jambon-beurre, détrôné par le burger, souffre de la montée en gamme du snacking !

Le 16/04/2018

Le jambon-beurre a été consommé 1,2 milliards de fois en France en 2017. Fait historique : il est pour la première fois dépassé par le burger, star des fast-foods, selon l'indice jambon-beurre de Gira Conseil. Face à la montée en gamme du snacking, le jambon-beurre conforte sa place de produit d'appel d'entrée de gamme !

Restauration commerciale, chiffres clés et tendances 2016

Le 19/07/2017

Affecté par les attentats, le marché français de la restauration affichait une grise mine début 2016. Il consolide pourtant ses performances fin 2016. En pleine métamorphose, la restauration commerciale trouve de nouvelles opportunités axées notamment sur la digitalisation, les nouveaux lieux de consommation, de nouveaux segments...