Le pétrole ne craint pas la crise

27/11/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Face à une spéculation très active et à l'instabilité des cours du pétrole, il est difficile pour les analystes de nous donner une vision même à moyen terme du prix du pétrole. A l'été 2008, rappelons-nous, le pétrole frôlait les 150$ pour s'écrouler ensuite quelques mois plus tard à 30$. Actuellement, son prix atteint les 80$ le baril de brut. On pourrait penser que l'économie mondiale, toujours au ralenti, permettrait un recul progressif, voire une stabilisation du prix du pétrole. Or, c'est l'effet inverse qui est en train de se produire.

En effet, d'un côté, les prévisions de reprise à l'échelle mondiale sont plutôt positives et incitent à la spéculation et par conséquent les pays de l'Opep à maintenir le niveau de production actuel.

De l'autre, la reprise se faisant timide en Inde, en Chine et dans les pays de l'OCDE, les stocks de brut sont importants. Le pays producteurs n'ont donc aucun intérêt à augmenter la production (ce qui à fortiori engagerait une baisse du prix du baril).

Ensuite, selon M. Nobuo Tanaka, dirigeant de l'AIE, le faible cours du dollar est "certainement un élément de renchérissement des cours du pétrole".

Dernier élément qui induit une hausse potentielle du prix du pétrole : l'attente de la reprise de la demande en 2010.

A contrario, une augmentation trop importante du prix du pétrole pourrait freiner significativement la demande.

Ainsi, en 2010, les prévisions du prix du baril sont estimées entre 80$ pour l'OPEP et à 95$ pour Goldman&Sachs. A moyen terme, il se situerait entre 60 et 80$ pour Patrick Chevardière, directeur financier du groupe Total.

L'ère du pétrole à 40$ est néanmoins bel et bien terminée.

A lire également

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)

Dossier InOut 2018 - le meilleur des mobilités numériques

Le 02/06/2017

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.