L'eau en Bretagne : repères

01/12/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Plus de 85% de l'eau disponible pour l'alimentation en eau potable est superficielle et fragile.

L'économie du territoire est basée sur l'agriculture, la pêche, l'industrie agroalimentaire, le tourisme, l'industrie automobile, les télécommunications et les constructions navales.

La Bretagne représente un tiers des côtes françaises avec 40%  des habitants résidant sur le littoral et 1490 communes dont l'habitat est plus diffus que dense.

L'état des lieux du bassin Loire-Bretagne montre que 46% à 72% des masses d'eau bretonnes ne sont pas en mesure d'atteindre en 2015 le bon état écologique des eaux fixé par la Directive Cadre Européenne.

Ces quelques chiffres évoquent la fragilité de notre région face à la question de l'eau, que celle-ci se traduise au niveau de notre économie, mais également sur le plan sanitaire, et environnemental.

A lire également

Zéro déchet

Penser "zéro déchet", une véritable stratégie de développement pour l'entreprise

Le 21/01/2013

Sur fond de réglementation, de recherche de compétitivité et de raréfaction des matières premières, toute entreprise a intérêt à développer une démarche de prévention, de recyclage et de réemploi de ses déchets. Le "zéro déchet" est à l'ordre du jour.

Stratégies gagnantes des PME face au renchérissement des matières premières

Le 01/10/2012

Croissance économique et épuisement des ressources augmentent le coût des matières premières. Les PME ont plusieurs façons de réagir : intégrer l’utilisation de matières renouvelables, recourir à l’écologie industrielle en synergie avec les entreprises voisines, opter pour l’éco-conception ou l'économie de fonctionnalité.

Thierry Varlet, Breizpack

L’emballage face à la hausse du coût des matières premières : 3 questions à Thierry VARLET du réseau BREIZPACK

Le 13/09/2012

La filière emballage apporte de nombreuses solutions pour le traitement de ses produits en fin de vie (biodégradabilité, recyclage,…). En revanche, la hausse du prix des matières premières ne semble pas déclencher pour l’instant un recours significatif aux matières biosourcées. Thierry Varlet, Chef de projet BREIZPACK nous apporte son décryptage. [...]