Qui a dit que les voitures sans permis étaient ringardes ?

13/11/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

On le savait depuis quelques temps, la voiture sans permis n'a pas dit son dernier mot ! Cantonnée il y a encore quelques années au rang de voitures désuètes, vieillottes et destinées à un achat de nécessité, la voiture sans permis s'offre désormais une seconde jeunesse, où l'esthétique et le pratique se conjuguent pour séduire de nouvelles cibles : les jeunes urbains !

 

Preuve en est, la société Chatenet, qui, depuis l'été 2009, commercialise un modèle haut de gamme, la CH26, qui aura tout de même demandé 2M€ d'investissements. Le modèle propose à ses clients quatre couleurs possibles et une dizaine d'options et les résultats sont là, l'entreprise exporte son modèle en Italie, Espagne, Portugal, Hollande, Suède, Norvège, Autriche. En France, ce sont les jeunes urbains qui sont séduits, et en Italie, ce sont les femmes et les sociétés de location, proposant ce modèle à ceux qui ont perdu le permis.

Dix véhicules sortent chaque jour de son usine, mais forte de ce succès, l'entreprise compte bien augmenter sa production de 20% d'ici 2011 .

 

Les voitures sans permis répondent donc à une nouvelle forme de mobilité, notamment des jeunes urbains, pour qui le permis n'est plus une nécessité et la voiture un trait d'union entre différentes offres de déplacements (bus, métro, tramway etc.). Les voitures sans permis, en se positionnant sur des marchés de niches, ont donc retrouvé de l'intérêt auprès des français, et même des jeunes urbains, contrairement aux autres types de voitures.



La CH26, dernière née de chez Chatenet


Turbo.fr


De faux airs de Mini Cooper et l'Alfa Romeo MiTo?


Turbo.fr


A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.