IAA : Produits laitiers, retour aux grands formats

26/10/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En développant les grands formats, certains industriels de l'ultra frais espèrent redynamiser un secteur en perte de vitesse.

Les arguments destinés à attirer le consommateur vers ces nouveaux conditionnements sont divers :

- Dans un contexte de crise, l'argument prix devient primordial : avec le format familial, les grandes marques souhaitent concurrencer les MDD avec des prix au kg plus bas.

- Ce concept permet également de développer la convivialité : toute la famille partage le même dessert. En « relançant » le format 500g, Danone souhaite ainsi relancer la consommation de l'un de ses produits phares, Danette ;

- Quant à Michel et Augustin l'idée est de séduire le consommateur par un packaging original qui pourra être utilisé à d'autres fins.

- En augmentant la taille des pots individuels, on apporte une réponse au fait que la consommation de yaourts se fait bien souvent par deux pots ; on réduit ainsi les déchets d'emballage.

 

Décryptage : Cette innovation - format plutôt que produit- met en avant une stratégie prix incontournable dans le contexte économique actuel. En jouant la carte de l'éco-citoyenneté, les marques apportent une réponse aux distributeurs en terme de développement durable : derrière cette innovation destinée à développer la consommation sur le secteur de l'ultra frais, l'impact environnemental est très positif : les quantités de déchets d'emballage sont réduites, le bilan carbone est ainsi allégé.

Sources

"Les yaourts se convertissent au XXL", LSA, 15 octobre 2009

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.

"Nous, épiceries anti-gaspi", prochaine ouverture à Rennes !

Le 29/03/2018

Face à l'engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, les initiatives se multiplient. Deux entrepreneurs engagés, Vincent Justin et Charles Lottmann, lancent un nouveau circuit de distribution permettant aux fournisseurs de vendre leurs produits déclassés et invendus dans l'enseigne "Nous".

Sans pesticide, sans insecticide, zéro résidu ou sans traitement après récolte... A chacun sa promesse.

Le 15/03/2018

Les pesticides occupent aujourd'hui une large place dans les débats… Encouragées par les considérations des consommateurs toujours plus inquiets et une actualité qui renforce la défiance, les filières ont déjà pris les devants. Pommes de terre, tomates et autres fruits et légumes font le choix de logos impactants pour se différencier en linéaire.