Ikéa fait son bilan carbone et passe aux actes

02/10/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

"Fortement engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, IKEA France se devait de faire le point sur son empreinte carbone. Cet outil permet de mesurer le chemin parcouru et de dessiner les priorités sur lesquelles agir pour réduire les consommations directes ou indirectes de CO²" indique Pierre Deyries, Directeur du développement durable IKEA France.

Réalisé suivant la méthode Bilan Carbone de l'Ademe, le leader de l'ameublement en France, a réussi à déterminer que ses émissions atteignaient 520 000 tonnes équivalent CO² ( teq C0²), sur 5 postes principaux : le déplacement des visiteurs, le transport de marchandises, les matériaux dits entrants et les services achetés, les amortissements liés aux bâtiments, l'énergie et la climatisation des locaux.

IKEA s'est fixé des objectifs :

  • Réduire de 25 % sa consommation énergétique totale par rapport à 2005 (par mètre cube vendu en magasin et par mètre cube déplacé dans les dépôts centraux).
  • Aller vers 100% d'énergies renouvelables dans chacune des unités.
  • Améliorer l'accessibilité de ses magasins par les transports en commun.
  • Créer un site grand public de covoiturage.
  • Réduire son transport routier et le remplacer par du transport fluvial ou ferré.

IKEA l'a compris devenir "durable", c'est proposer des produits de plus en plus respectueux de l'environnement à ses clients, mais c'est également intégrer dans ces process de production cette transformation et cette amélioration "durable" continue.

A lire également

La maîtrise énergétique par les flux logistiques

Le 04/02/2014

L'entreprise qui veut gagner en compétitivité regarde l'ensemble de ses flux à la loupe.
Qu'elle recherche volontairement des solutions d'optimisation énergétique ou qu'elle y soit contrainte par la réglementation, toutes les innovations ou solutions sont étudiées.
Illustrations

Qualité de l'air : les Plans de Prévention de l'Atmosphère identifient les actions et portent à connaissance les enjeux

Le 17/01/2014

Le PPA s’applique à toutes les agglomérations de plus de 250000 habitants et zones en dépassement aux normes de la qualité de l’air existant. Il concerne tous les secteurs d’activités émetteurs de polluants atmosphériques : transports, industries, résidentiel-tertiaire... Le PPA de Rennes Métropole sera adopté au plus tard à fin juin 2014.
[...]

L'usine agroalimentaire du futur est économe

Le 10/12/2013

Les industries agroalimentaires bretonnes s'engagent dans une démarche d'amélioration continue pour peaufiner la réalité de l'usine du futur.