Les écomatériaux : définition et freins à leur utilisation

23/09/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Pourquoi le chanvre, le lin, la paille, sont-ils classés dans les écomatériaux ? Quels sont les critères qui permettent de les comparer aux matériaux existants ? Pourquoi ces matériaux ne connaissent-ils pas l'essor qu'ils devraient avoir ?
Le guide des écomatériaux des Amis de la Terre à destination des organismes de l'habitat social
Le guide des écomatériaux des Amis de la Terre à destination des collectivités territoriales


 
Définition

Il n'existe pas de définition précise des écomatériaux.

Leur définition résulte de la comparaison que l'on peut en faire avec les autres matériaux utilisés actuellement dans la construction, dans les exigences et les performances que l'on en attend.


Ancre retour

 
Critères de choix
  • Durabilité : plus le matériau utilisé est durable et performant dans la construction, plus il diminue les ponctions faites sur l'environnement.
  • Santé : il sera bon pour la santé, car il ne va pas dégager de substances chimiques ou allergisantes.
  • Confort : son utilisation va permettre une meilleure isolation, moins d'humidité dans l'habitation.
  • Economie : il permettra d'économiser de l'énergie puisque le besoin de chauffage sera moins important.
  • Faible en énergie grise : leur cycle de vie est faible en consommation d'énergie que ce soit pour l'extraction, la transformation, et le transport.
  • Bon pour le bilan carbone : essentiellement pour les matériaux issus de matières végétales, fixateurs de carbone.
  • Renouvelable : il est issu d'une culture, ou d'une ressource renouvelable.
  • Responsable : sa culture est opérée dans des conditions biologiques.
  • Préservation de la biodiversité : issus de sources minérales, les écomatériaux ne génèreent pas de fuites de produits nocifs qui détruisent la biodiversité.
  • Recyclable, réutilisable : les ecomatériaux suivent des filières de tri sélectif local, et leur incinération n'est pas nocive pour l'homme.
  • Equitable : ils sont le résultat d'un développement local équitable, responsable du paysage et qui pourvoit à la création ou au maintien d'une main-d'oeuvre locale.

Ancre retour

 
les freins à leur développement

Le développement des ecomateriaux rencontre encore un certain nombre d'obstacles :

  • Le manque de formation des professionnels, et à l'inverse le surcoût d'une main-d'oeuvre qualifiée.
  • Des assurances qui n'ont pas encore prévues dans leurs contrats ces nouveaux matériaux.
  • Le sous-développement des filières d'accès aux matières premières.
  • Une défiance du consommateur sur ces nouveaux produits.
  • Un éventuel discrédit de la part des vendeurs de matériaux traditionnels.

Ancre retour

Auteur Isabelle Heuzé, CCI Rennes
Dernière Modification 21/06/14
Guides à télécharger

A lire également

Zéro déchet

Penser "zéro déchet", une véritable stratégie de développement pour l'entreprise

Le 21/01/2013

Sur fond de réglementation, de recherche de compétitivité et de raréfaction des matières premières, toute entreprise a intérêt à développer une démarche de prévention, de recyclage et de réemploi de ses déchets. Le "zéro déchet" est à l'ordre du jour.

Stratégies gagnantes des PME face au renchérissement des matières premières

Le 01/10/2012

Croissance économique et épuisement des ressources augmentent le coût des matières premières. Les PME ont plusieurs façons de réagir : intégrer l’utilisation de matières renouvelables, recourir à l’écologie industrielle en synergie avec les entreprises voisines, opter pour l’éco-conception ou l'économie de fonctionnalité.

Thierry Varlet, Breizpack

L’emballage face à la hausse du coût des matières premières : 3 questions à Thierry VARLET du réseau BREIZPACK

Le 13/09/2012

La filière emballage apporte de nombreuses solutions pour le traitement de ses produits en fin de vie (biodégradabilité, recyclage,…). En revanche, la hausse du prix des matières premières ne semble pas déclencher pour l’instant un recours significatif aux matières biosourcées. Thierry Varlet, Chef de projet BREIZPACK nous apporte son décryptage. [...]