La SNCF opérateur de la multimodalité

28/08/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La SNCF se prépare aux évolutions des besoins de déplacement de ses clients en élargissant ses métiers d'origines vers un service de mobilité globale.


 
La SNCF prépare ses gares à l'augmentation du traffic et à la multimodalité
La SNCF engage 17 chantiers de rénovation de gares qui pourraient être suivis par 22 autres chantiers. Au total 4 à 5 milliards d’euros vont être investis dans ces travaux dans les 10 ans à venir.La SNCF a pour objectif de se préparer à une explosion du trafic dans les prochaines années : quadruplement des trafics TER et doublement du trafic TGV. Ces travaux concernent l’accueil des trains (agrandissement des quais) et des voyageurs (espaces d’accueil, circulation des voyageurs à l’intérieur comme à l’extérieur des gares). Ils doivent aussi transformer les gares actuelles en plateformes multimodales, où seront reliés tous les transports publics : vélo, tramway, bus, autopartage, voiture électrique. En lançant ces travaux, la SNCF conforte sa position dominante sur l’intermodalité et elle se prépare ainsi à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs en 2010. Grâce à ces multiples filiales Keolis (bus), effia (parkings) et à ces gares multimodales, elle devient un acteur incontournable du transport de voyageurs et conforte ses positions face aux nouveaux entrants européens.

Ancre retour

 
La gestion du porte à porte
La SNCF prépare un nouveau service en ligne qui permet d'organiser son voyage d'une ville à une autre en utilisant les transports publics. "Mon itinéraire Porte @ porte" sera définitivement lancé en septembre 2009. Dans un premier temps, il concerne les agglomérations de Paris, Lille, Lyon et Rennes.

Le groupe SNCF s’implique également dans le covoiturage en rentrant au capital de la société Green Cove ingénierie à hauteur de 20% ; Green Cove est l’éditeur du site de covoiturage « 123en voiture.com ». La SNCF a également nommé un directeur de l’éco-mobilité et  participé à la « journée du covoiturage ».Pierre Blayau, PDG de la branche fret de la SNCF/Géodis, a également annoncé le lancement très prochain d'un service de location de voitures électriques dans les gares SNCF. Ceci résulte de la coopération des groupes Bolloré et SNCF, à partir de véhicules Smart.

Ancre retour

 
La SNCF entre au capital de Lumeneo
La SMERA développée par Lumeneo est un véhicule à motorisation 100% électrique adapté à la circulation urbaine. Il peut transporter 2 personnes (l'une derrière l'autre) avec une autonomie de 150 km.

Le fonds d'investissement Eco-Mobilité de la SNCF a décidé d'entrer au capital de Lumeneo. L'objectif de la SNCF est de se positionner sur différents maillons de la mobilité.

Les premières livraisons sont prévues fin 2009

Ancre retour

A lire également

Voiture connectée : ZOOM sur Intel et le rachat de Mobileye

Le 17/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons l'impact du rachat de Mobileye par Intel dans l'environnement de la voiture connectée.

Voiture connectée : qui gagnera la bataille ? Cartographie ? ADAS ? Constructeurs ? - ZOOM sur Mobileye & HERE

Le 10/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons les liens tissés par Here, pour la cartographie, et Mobileye, pour la capture de l'environnement du véhicule.

Décret - Véhicules à faibles et très faibles émissions : Quels véhicules sont concernés ? Où ? Quand ?

Le 23/02/2017

La législation française en matière de définition des véhicules propres évolue dans le cadre d'une procédure voulue plus transparente. Après une consultation publique par le Ministère de l'Environnement (MEEM), les décrets qui définissent les véhicules à faibles et à très faibles émissions sont sortis.